Transit oeso-gastro-duodénal au centre d'imagerie médicale et service de radiologie ZOLA, Brest

Service de radiologie
de la clinique de
Keraudren

Transit oeso-gastro-duodénal

Transit oeso-gastro-duodénal

Qu’est-ce que le transit oesophagien ou TOGD?

Comme pour chaque examen radiologique, la technique utilise un appareillage émettant un faisceau de rayons X, parfaitement contrôlé, dont les principes généraux sont regroupés dans une fiche technique éditée par la Société Française de Radiologie :

 

FICHE INFO RADIOPROTECTION PATIENTS

 

Le transit œsophagien ou œsogastroduodénal est une exploration qui permet de mettre en évidence des lésions de l’œsophage, de l’estomac ou de la partie supérieure de l’intestin grêle.

 

Elle est utile au médecin traitant pour déterminer l’origine de nombreux symptômes digestifs. Cet examen est également complémentaire d’une fibroscopie œsogastrique pour mettre en évidence une éventuelle lésion, et pour contrôler les résultats d’une intervention chirurgicale. Une indication importante est constituée par le bilan réalisé avant une chirurgie bariatrique ou chirurgie de l’obésité, modifiant l’anatomie du système digestif, dans le but de restreindre l’apport alimentaire quotidien.

 

Déroulement de l’examen

Avant l’examen, il faut être à jeun strict, sans boire, ni manger, ni fumer, durant les six heures précédant l’examen.

 

Un produit à base d’iode, opaque aux rayons X, au goût mentholé, vous sera administré par la bouche (sulfate de baryum ou produit de contraste hydrosoluble). Cet agent de contraste permet d’étudier la déglutition en temps réel et de repérer l’ensemble tube digestif supérieur avec ses parois lors de chacune des radiographies.

 

Durant l’examen, la technicienne vous demandera de vous placer dans plusieurs positions (debout, puis allongé sur le dos, le côté ou le ventre) selon la région à étudier.

Le TOGD est un examen rapide, non douloureux, dont la durée est d’environ 20 minutes.

 

Quelles sont les complications ?

Toute intervention sur le corps humain, même conduite dans des conditions de compétence et de sécurité maximales, comporte un risque de complication.


Les complications du transit œsogastroduodénal sont exceptionnelles :

  • Réaction allergique au produit de contraste absorbé
  • Fausse route qui traduit un passage du produit de contraste dans les voies aériennes supérieures, responsable de symptômes respiratoires ;
  • Passage du produit de contraste à travers la paroi du tube digestif, en cas de perforation préexistante.

CLINIQUE DE KERAUDREN

375, rue Ernestine de Trémaudan
29200 Brest

02 98 44 40 47

02 98 34 29 19